Je vais vous dévoiler la recette du Shampoing que je réalise depuis bientôt un an maintenant et dont je ne peux plus me passer.

Comme vous le savez les shampoings du commerce sont bourrés de m… , enfin de produits chimiques agressifs et très irritants. Mais d’ailleurs en quoi sont-ils si mauvais, car c’est bien beau de vous faire la moral à chaque fois, mais voici des exemples concrets (disons les 3 principaux ingrédients à éviter):

Tout d’abord les silicones, comment les repérer ? Retournez votre produit et inspectez la liste des ingrédients qui le composent. Les silicones sont détectables dans les noms se terminant par -thicone, -thiconol, -siloxane ou -silane. En quoi sont-ils mauvais ? Tout simplement parce qu’il s’agit de plastique, c’est une pure matière synthétique qui vise à lisser, gainer et donner cette impression de cheveu ultra lisse au rinçage du shampoing ou du soin. Mais ils ne sont qu’illusion, car certes ils offrent une sensation de lisse, mais en réalité ils étouffent le cheveu et forment une pellicule imperméable autour de celui-ci, un peu comme un verni qu’on applique sur les ongles ou sur un meuble. Le cheveu ne respire plus, il devient terne et indiscipliné. D’où la nécessité ensuite de recourir à notre super copain le lisseur qui va rajouter une agression supplémentaire à nos pauvres cheveux qui n’en peuvent plus. En toute honnêteté, je n’ai plus recours à mon lisseur depuis que j’utilise mon shampoing doux (sauf pour un effet hyper hyper raide à l’occasion d’une soirée par exemple), j’en reste impressionnée à chaque shampoing …

Pour finir avec les silicones, ils sont également un DESASTRE pour nos rivières et océans dans la mesure où ils sont très difficilement dégradables et filtrables. Donc si on peut les éviter, on soulage nos chevelures et nos amis les poissons !

Ensuite les tensio-actifs : Qui sont-ils ? Il s’appellent Sodium Lauryl/Laureth Sulfate en général. Il s’agit en fait d’agents moussants, en d’autres termes ce sont des détergents hyper irritants dont l’effet sur la santé reste plus que douteux. Ils seraient potentiellement cancérigènes et tout comme les silicones, ils sont très peu bio-dégradable et infestent nos rivières et océans encore une fois.

Voici d’ailleurs la définition du site Fondation David SUZUKI: « Le SODIUM LAURYL SULFATE (sulfate lauryl de sodium), un détergent utilisé en cosmétique, irrite la peau, les yeux et les voies respiratoires et est toxique pour les organismes aquatiques. »

Enfin les conservateurs, avec les  parabens notamment dont les suspicions ne sont plus à démontrer.

 Nous préparons un article très détaillé sur les ingrédients néfastes des cosmétiques qui nous entourent au quotidien. Nous reviendrons donc dessus en détail.

 Exit donc tous ces produits beurk beurk et tournons-nous vers des ingrédients tout doux issus de végétaux. Ici, aucun silicone, il est par conséquent indispensable d’utiliser un après-shampoing ou soin doux après chaque shampoing afin de pouvoir démêler votre chevelure tout en douceur. ( Bientôt la super recette de mon après-shampoing que j’adore, mon cosmétique Home Made préféré ;-))

Les tensio-actifs que j’ai choisis ici sont  la Base Moussante Consistance d’Aroma-Zone (obtenu à partir des alcools gras issus de l’huile de coco et du glucose issu du maïs) et la Mousse de Sucre d’Aroma-Zone également (obtenu à partir des alcools gras issus des huiles de coco et palmiste, et du glucose issu du maïs).

Aller, assez parlé, passons à la recette, elle est encore une fois inspirée de la recette Aroma-Zone,Shampoing brillance aux Acides de Fruits :

Phase A

  • 39,30 %   Eau Minérale
  • 4 %          Conditioner Emulsifier (Emulsifiant à base d’Huile de Palme facilitant le démêlage des cheveux)
  • 2,10 %     Acide Lactique (acidifiant ajusteur de PH indispensable avec les tensio-actifs qui suivent qui eux sont basiques)

 

Phase B

  • 30 %        Base Moussante Consistance
  • 20 %        Mousse de Sucre

 

Phase C

  • 2 %           Frangrance Cosmétique Pomme d’Happy (parfum d’origine naturelle)
  • 2 %           Extrait de Pomme en poudre BIO ( Hydratants et anti-oxidants)
  • 0,60 %      Conservateur Cosgard  (conservateur synthétique doux à base d’alcool, le seul toléré en  cosmétique BIO)
  • Quelques gouttes d’HE d’Ylang Ylang. L’Ylang Ylang est une fleur de Madagascar excellente pour renforcer la fibre capillaire et la faire briller.

 

 

Mode Opératoire: 

 

Verser la phase A dans un bol + faire chauffer au bain-marie en mélangeant jusqu’à faire fondre le conditioner émulsifier.

Verser la phase B dans un autre bol et faire chauffer jusqu’à faire fondre la base moussante.

 

 A gauche la phase A, à droite la phase B 

 

Incorporer petit-à-petit la phase A dans la phase B hors du feu en mélangeant soigneusement.

Ajouter la phase C en mélangeant bien entre chaque ajout

Transférer la préparation dans un flacon (ici le mien vient d’Aroma-Zone)

 

L’odeur est très sympa, un parfum gourmand de pomme et délicieux d’Ylang Ylang.

Les cheveux retrouvent vraiment toute leur douceur naturelle, ils sont disciplinés comme jamais et nécessitent moins de lavages car ils graissent beaucoup moins vite.

 

 

A très bientôt pour une nouvelle recette